#Agriculture #Riz #Cameroun
Denys Bédarride
3 juillet 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 3 Juillet 2020 à 14:30

Cette année, le Cameroun va produire 140 710 tonnes de Riz pour une demande de 576 949 tonnes, ce qui représente un déficit de 436 239 tonnes à importer. Le ministère de l’Agriculture annonce un programme d’aménagement de 35 700 hectares qui devrait permettre, d’ici 2023, de fournir 350 000 tonnes supplémentaires.

Le ministère camerounais de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) vient fournir des données relatives à la production et à la demande de riz au Cameroun pour le compte de l’exercice 2020. Il en ressort que la demande domestique est évaluée au cours de cette année à 576 949 tonnes de riz pour une production moyenne nationale estimée à 140 710 tonnes, soit un déficit de 436 239 tonnes.

Pour rattraper le gap, le Minader propose l’appui technique et financier aux coopératives et agro-industries pour la production des semences de qualité, la vulgarisation des techniques modernes de production du riz ainsi que l’amélioration des techniques de récolte et de post-récolte à travers différents projets.

En outre, indique ce département ministériel, un programme d’aménagement de 35 700 hectares supplémentaires de périmètre hydroagricole est en cours d’exécution ; ce qui permettra de mettre sur le marché au moins 350 000 tonnes de riz blanchi à l’horizon 2023. Le déficit sera alors réduit à 86 239 tonnes de riz, si la demande n’augmente pas.

Entre 2015 et 2018, les importations de riz du Cameroun se sont chiffrées à 652,6 milliards de FCFA, soit en moyenne 163 milliards par an.

Source Agence Ecofin juin 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.