#Lilongwe #Limbe #Tabac #Malawi
Denys Bédarride
14 septembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 14 Septembre 2020 à 08:30

La filière-tabac a réalisé une campagne 2020 peu fructueuse. Les recettes d’exportation ont chuté de 26,4 % en raison de la baisse de la récolte de la feuille. En cause, les fortes pluies qui ont limité le développement des plants et réduit les rendements.

Au Malawi, la campagne 2020 a été décevante pour la filière-tabac. D’après les données de l’Auction Holding Limited (autorité de gestion des ventes aux enchères), relayées par Reuters, les exportations de feuilles ont généré 174,5 millions $, soit 26,4 % de moins que la saison précédente (237 millions $).

Selon les autorités, ce recul important des rentrées de devises est lié à la contreperformance de la production. En raison des mauvaises conditions météorologiques, la récolte a baissé de 31,3 % par rapport à la campagne précédente, réduisant les volumes débarqués dans les centres de vente aux enchères, basés à Lilongwe et Limbe.

« La faiblesse de la production a été causée par des pluies trop abondantes qui ont lessivé les sols et réduit les rendements », confie à Reuters, Kayisi Sadala, directeur exécutif de la Commission de contrôle du tabac (TCC).

Le tabac est le principal produit d’exportation du Malawi. Il compte pour près de la moitié des rentrées de devises étrangères et fournit 15 % du PIB.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.