#Kirinyaga #The #Kenya
Denys Bédarride
25 septembre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Septembre 2020 à 08:30

L’usine d’un coût global de 3 millions $, sera cofinancée par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Au Kenya, l’Agence de développement du thé (KTDA) règle actuellement les derniers détails du projet d’installation dans le comté de Kirinyaga, de la première usine de transformation de thé de spécialité du pays.

D’après Businessdailyafrica, cette initiative d’un coût total de 330 millions de shillings (3 millions $) est notamment le fruit de la collaboration entre l’institution et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui y contribuera à hauteur de 150 millions de shillings.

L’unité sera précisément implantée dans le domaine de l’entreprise Kangaita Tea et devrait servir dans un premier temps, de pilote pour la transformation du sencha, le thé vert japonais.

« Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement japonais pour son soutien financier à ce projet qui nous permettra de diversifier la gamme de produits transformés par les exploitants et réduire leur vulnérabilité aux fluctuations du thé noir CTC (crush, tear and curl-écraser, déchiqueter et rouler, Ndlr) », indique Alfred Njagi, directeur des services de gestion de la KTDA.

Pour rappel, les exportations kenyanes de thé de spécialité ont atteint 1 600 tonnes pour des recettes de 800 millions de shillings (7,4 millions $) en 2019/2020.

Le pays est le 3e producteur mondial de thé et le plus grand exportateur mondial de thé noir.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.