#Petrole #Nigeria
Denys Bédarride
28 septembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 28 Septembre 2020 à 13:00

La société publique du pétrole (NNPC) vient d’annoncer qu’elle a enregistré en juillet, une baisse de 75 % des recettes mensuelles issues de la vente du pétrole. Une information qui arrive dans un contexte où les recettes pétrolières ont chuté de plus de 40 % depuis le début de l’année.

Au Nigéria, la NNPC annonce que les revenus des ventes de pétrole brut ont baissé de 75 % en juillet pour atteindre un niveau record de 55,3 millions $. Cela s’explique par les effets sur les prix et la demande mondiale de pétrole brut, de la Covid-19.

Selon les données de la NNPC sur les exportations du gouvernement fédéral, le revenu des ventes de pétrole brut s’élevait à 219,6 millions $ en juin, contre 120,5 millions $ en mai.

« Les ventes à l’exportation de pétrole brut ont représenté 55,3 millions de dollars en juillet, contre 219,6 millions de dollars le mois précédent. Les transactions de pétrole brut et de gaz de juillet 2019 à juillet 2020 ont indiqué que du pétrole brut et du gaz d’une valeur de 3,91 milliards de dollars ont été exportés », a indiqué la NNPC dans son document.

Il faut dire que l’application des réductions de production opérées par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés non membres OPEP+, ainsi que la réouverture progressive de nombreuses économies a permis de noter une légère amélioration des prix du pétrole depuis quelques semaines.

Les hydrocarbures représentent plus de 90 % des recettes d’exportation du Nigeria.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.