map afrique
#Actualite #EchangesAfricains #Frontieres #AfriqueDuSud #Nigeria #RDC #Zambie
Agence Ecofin
16 juin 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 16 Juin 2021 à 11:56

Pour limiter la propagation du coronavirus, les Emirats arabes unis avaient annoncé l’interdiction d’entrer sur le territoire pour plusieurs pays parmi lesquels le Nigeria et l’Afrique du Sud. A leur tour, la Zambie, l’Ouganda et la RDC sont frappés par cette suspension.

Les Emirats arabes unis ont suspendu les autorisations d’entrée aux passagers en provenance de la Zambie, de l’Ouganda et de la République démocratique du Congo (RDC).

C’est ce qu’ont annoncé les autorités émiraties dans un communiqué relayé par l’agence de presse WAM, le mercredi 9 juin. Selon les responsables, la suspension d’autorisation sera appliquée à partir du 11 juin à 23h 59, et s’inscrit dans le cadre des mesures prises pour freiner la propagation du coronavirus.

Elle concernera les voyageurs en provenance des trois pays annoncés, mais aussi les transporteurs étrangers et les passagers en transit ou y ayant séjourné pendant les 14 jours précédant leur arrivée aux Emirats arabes unis. Seuls les avions-cargos et les vols de transit à destination de ces pays seront autorisés.

Concernant les exceptions à la mesure, les autorités d’Abu Dhabi ont annoncé qu’elles concernent les citoyens émiratis, les détenteurs de passeports diplomatiques et les délégations officielles.

Toutefois, ces personnes devront, pour entrer sur le territoire émirati, présenter un test PCR négatif datant d’au plus 72 heures avant leur arrivée. Aussi, selon le lieu de départ, certains arrivants devront se soumettre à un confinement de 5 à 10 jours une fois à destination. Pour les autorités émiraties, l’évolution épidémiologique dans les pays frappés par la suspension des vols justifie cette décision.

Pour rappel, la RDC et la Zambie font face à une troisième vague de contamination au virus, alors que l’Ouganda vient de remettre en place les mesures restrictives pour stopper une seconde vague de propagation plus intense que la première.

Notons que l’interdiction qui avait été annoncée pour les voyageurs en provenance et en transit de l’Inde, du Nigeria, mais aussi de l’Afrique du Sud est toujours en vigueur aux Emirats arabes unis.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.