economie pousse
#Actualite #Economie #Investissement #Soudan
Agence Ecofin
6 juillet 2021 Dernière mise à jour le Mardi 6 Juillet 2021 à 11:08

Pour atténuer les conséquences sociales des réformes économiques adoptées depuis plusieurs mois au Soudan, le gouvernement de transition a décidé d’allouer plus de fonds aux programmes de soutiens accordés aux familles. Pour ce faire, il va réduire les fonds alloués aux voyages officiels notamment.

Le gouvernement soudanais va adopter des mesures d’austérité pour augmenter les investissements sociaux. C’est ce qu’ont annoncé les autorités de transition dans un communiqué publié ce week-end. Les dépenses liées aux voyages officiels des membres du gouvernement à l’étranger seront réduites de 50% tandis que les quotas de carburant pour les véhicules seront réduits de 20%.

De plus, l’Etat envisage de vendre tous les véhicules gouvernementaux excédentaires, et de réduire de 25% le budget des ambassades. L’objectif pour les autorités est de dégager assez de ressources allouées aux projets sociaux, dont certains sont déjà financés par des bailleurs de fonds étrangers. Ainsi, le gouvernement envisage d’étendre à trois millions de familles supplémentaires, le programme « Thamarat ».

Soutenu par Banque mondiale, il permettra de fournir des allocations mensuelles en espèces à 15 millions de personnes pour les aider à faire face aux difficultés économiques. Ces annonces interviennent dans un contexte de réformes adoptées par le gouvernement de Transition pour relancer l’économie nationale grâce à l’aide des bailleurs de fonds étrangers.

Cette année, l’unification des taux de change de la livre soudanaise avait notamment entraîné une dévaluation de la monnaie nationale. Compte tenu du chantier colossal entrepris par les autorités en quelques mois, certaines de ces mesures pourraient peser sur le panier de la ménagère, et à terme, alimenter une crise sociale.

Une situation que cherche à atténuer le mieux que possible le Premier ministre Abdalla Hamdok (photo). « Au cours des trois derniers jours, nous avons tenu un Conseil des ministres […]. Nous avons présenté à notre peuple un ensemble de décisions liées à la mise en œuvre des cinq priorités du gouvernement, dont la plus importante est d’atténuer la sévérité des épreuves et d’établir un plan d’action pour les six prochains mois.

Le plus difficile est passé, et le temps de récolter les fruits de ce que nous avons semé ensemble au cours de la dernière période est proche », a d’ailleurs indiqué le responsable sur twitter. Notons que d’autres mesures comprennent l’augmentation du budget d’un programme destiné à fournir des produits alimentaires bon marché, de deux milliards de livres soudanaises (4,5 millions de dollars) à 10 milliards de livres (22,5 millions de dollars).

Plus de 10 milliards de livres de subvention seront également versés aux fonctionnaires les plus modestes, dès le premier juillet, alors qu’une nouvelle grille salariale pourrait être mise en place, dès 2022.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.