edgar lungu
#Aeroports #Industrialisation #Tourisme #Zambie
Agence Ecofin
13 août 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Août 2021 à 15:53

En tant que pays enclavé, la Zambie mise sur le développement de son secteur des transports aériens afin de booster ses échanges commerciaux avec l’extérieur. Pour y parvenir, la nation d’Afrique australe a élaboré un plan national de modernisation de ses infrastructures aéroportuaires.

Le président zambien, Edgar Lungu, a pris part le 5 août à la cérémonie d’inauguration de l’aéroport international Simon Mwansa Kapwepwe, deuxième plus grande plateforme aéroportuaire du pays, anciennement connu sous le nom d’aéroport international de Copperbelt.

Située à 20 km de la ville de Ndola, l’une des plus importantes de la province minière de la Copperbelt, l’infrastructure conçue pour accueillir plus d’un million de passagers par an comporte plusieurs ouvrages. En l’occurrence « un terminal de 12 000 mètres carrés, une tour de contrôle de 28 mètres de haut, une caserne de pompiers de catégorie 10, un hangar à avions et une piste de 3,5 km ».

Débuté en 2017, le projet, qui s’inscrit dans le cadre d’une feuille de route gouvernementale visant à doper les infrastructures du pays, a bénéficié de l’appui financier de la Chine qui a pourvu l’intégralité de l’investissement via la Exim Bank of China. Avec un prêt dont le montant est estimé à 397 millions $.

La conception du projet ainsi que la réalisation des travaux ont été exécutées par AVIC International Holding Corporation, une firme chinoise basée à Hong Kong active dans le domaine de l’aviation. Par l’opérationnalisation de cette infrastructure, le président zambien voit tout un vivier d’opportunités commerciales pour les entreprises locales. Il s’agit de renforcer « considérablement le tourisme et l’industrialisation du pays ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.