douala
#Dette #Devises #Dollar #Economie #Euro #Monnaie #UnionEuropeenne #Afrique #Cameroun
Agence Ecofin
30 juillet 2022 Dernière mise à jour le Samedi 30 Juillet 2022 à 07:30

Le recul de l’euro face au dollar a des incidences négatives sur le remboursement des créances extérieures des Etats africains ayant en partage le franc CFA, du fait de la parité fixe entre celui-ci et la devise de l’Union européenne.

Selon une évaluation du comité de trésorerie (instance présidée par le ministre des Finances), tenu le 14 juillet dernier, le service de la dette extérieure du Cameroun pour ce mois devrait être majoré d’au moins trois milliards FCFA « du fait de l’envolée du dollar ». En effet, alors que le budget 2022 a été élaboré sur la base d’un taux de change du dollar à 588,5 FCFA, le billet vert vaut aujourd’hui plus de 640 FCFA, soit une hausse de 9% par rapport aux prévisions.

Pour ce mois de juillet, le pays devait rembourser 146,8 milliards FCFA en devises, selon le plan de trésorerie annexé à la Loi de finances. Pour avoir cette quantité de devises, il devra donc débourser près de 150 milliards FCFA du fait de la perte de valeur de sa monnaie par rapport au dollar.

Dans l’hypothèse que le plan de trésorerie a été respecté et que le dollar reste à son niveau actuel, les paiements supplémentaires pourraient atteindre 8 milliards FCFA à la fin de l’exercice. Pour faire face au risque de change et à des charges liées aux nouveaux emprunts, une provision budgétaire de 11,8 milliards FCFA a néanmoins été faite.

Au 31 mai 2022, la dette extérieure du Cameroun se chiffre à 7 735 milliards FCFA, selon le document de programmation économique et budgétaire à moyen terme (2023-2025) de l’État du Cameroun. 

Elle représente 72,4% du portefeuille global. En considérant la parité fixe entre le FCFA et l’euro, l’exposition au risque de change est de 45,4%, analyse Investir au Cameroun. 

Le niveau du risque de change s’est donc sensiblement détérioré par rapport à la situation de fin 2021 dans laquelle 34,9% du portefeuille était exposé.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.