#Afrique
Denys Bédarride
13 janvier 2020 Dernière mise à jour le Lundi 13 Janvier 2020 à 11:30

Les entreprises chinoises Sunda International et Kenda sont sur un projet de construction d’usines de production de céramique dans plusieurs pays africains, a appris l'Agence Ecofin de sources concordantes. L'investissement qui est valorisé à 323 millions $, verra les travaux être exécutés au Sénégal, au Cameroun, au Mozambique, en Zambie et en République démocratique du Congo.
Sunda International est déjà largement représentée en Afrique avec des activités commerciales dans une vingtaine de pays de la région. Mais pour ce projet spécifique, les deux entités se sont mises en joint-venture dans le cadre d'une entité dénommée Brightstar Investment Limited, qui est incorporée à l'île Maurice. C'est celle-là qui logiquement devrait mener les opérations sur le terrain.

Mais Sunda s’est montrée déjà très active, et on apprend qu’au Cameroun, l’entreprise a obtenu des facilités de l’Agence de promotion des investissements, pour la construction d’une usine de 6 milliards FCFA qui produira plutôt des serviettes hygiéniques et des couches jetables pour bébés. On ne sait pas si les deux projets seront menés concomitamment ou séparément.

Dans une Afrique qui connaît un changement des habitudes en matière de construction, la céramique joue désormais un rôle primordial autant sur le plan esthétique que sur la solidité des immeubles. Les importations massives de céramique en provenance de Chine ont tué les chaînes de production artisanale de ces matériaux sur le continent. Dans la localité de Puma (région du Littoral) au Cameroun, les artisans sont aujourd’hui en faillite en raison de cette concurrence.

Source Agence Ecofin janvier 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.