#CoteDIvoire
Denys Bédarride
29 avril 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 29 Avril 2020 à 18:30

Cette démarche devrait permettre aux transformateurs locaux de se renforcer sur un segment encore dominé par des entreprises transnationales qui obtiennent plus facilement la plupart de leurs ressources financières des investisseurs institutionnels en raison de leurs solides positions.

D’après Sidi Tiemoko Touré, porte-parole du gouvernement, cette mesure s’accompagne également d’une réduction de la caution pour l’agrément, devant être versée par les acteurs intéressés par la transformation. Cette enveloppe passera désormais à 25 millions Fcfa contre 200 millions Fcfa précédemment.

Hormis la transformation, il faut noter que les autorités ont aussi débloqué une subvention de 35 Fcfa/kg pour un volume maximum de 50 000 tonnes pour les exportateurs n’ayant jamais enregistré de défaut de paiement.

« Cet appui sera effectif pour cette campagne de commercialisation 2019-2020, la campagne 2020-2021, 2021-2022 ainsi que la campagne 2022-2023 sur la base des volumes réalisés pour les campagnes antérieures. », souligne Sidi Tiemoko Touré.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire a transformé en 2018/2019, environ 547 000 tonnes de cacao, soit le quart de sa récolte record de 2,2 millions de tonnes.

Source Agence Ecofin avril 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.