#Alcaal #Energie #Ndjamena #Solaire #Tchad
Denys Bédarride
18 août 2020 Dernière mise à jour le Mardi 18 Août 2020 à 10:30

La compagnie vient en effet de signer un mémorandum d’entente avec le gouvernement pour la réalisation des études de faisabilité du projet.

Au Tchad, la compagnie argentine Alcaal a conclu, avec le ministère des Finances, un accord pour la mise en place d’une centrale solaire de 200 MW. L’infrastructure qui sera dotée d’une capacité de stockage électrique sera implantée près de la capitale Ndjamena.

Le mémorandum d’entente signé entre les deux parties permettra la réalisation par la compagnie argentine d’une étude de faisabilité pour la mise en place de l’infrastructure.

Le Tchad a entamé au cours des derniers mois, plusieurs initiatives pour tirer profit de sa ressource solaire abondante.

Entre autres projets en cours d’exécution, la dotation de 150 centres sanitaires du pays d’unités de production d’électricité autonomes, fonctionnant au solaire. L’initiative, appuyée par le Programme des Nations Unies pour le développement – PNUD, bénéficie d’une enveloppe de 3 millions $. Elle permettra de renforcer le parc solaire du pays qui a actuellement une puissance de 1 MW.

Le Tchad a également entamé un Programme d’Énergie solaire pour le développement rural afin de doter à partir de 2021, ses localités rurales d’installations solaires. Une autre centrale solaire est également prévue pour être construite dans la localité de Kalam-kalam.

Actuellement, le pays a une puissance électrique de 125 MW dépendant principalement du diesel.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.