#Bcc #Coronavirus #Covid19 #Inflation #RDC
Denys Bédarride
20 août 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Août 2020 à 18:30

La Banque centrale de la RDC a augmenté son principal taux directeur de 7,5% à 18,5% afin de lutter contre l’inflation et la dépréciation du franc congolais. La mesure intervient quelques mois après un abaissement du taux de 9% à 7,5% pour contrer les effets de la Covid19.

La Banque centrale de la République démocratique du Congo (RDC) a plus que doublé son principal taux directeur la semaine dernière, le faisant passer de 7,5% à 18,5%. C’est ce qu’a annoncé le vendredi 14 août 2020, Deogratias Mutombo, gouverneur de l’institution.

Selon le responsable, la mesure vise à combattre l’Inflation en RDC et ralentir la dépréciation du franc congolais, la devise nationale, face au dollar. En pleine pandémie de Coronavirus, cette situation a entraîné une flambée des prix fragilisant encore plus le pouvoir d’achat des consommateurs.

Cette annonce intervient quelques mois seulement après que la Banque centrale du Congo (BCC) a abaissé son principal taux directeur de 9% à 7,5% pour faire face aux conséquences de la covid-19 sur l’activité économique.

« C’était pour soutenir l’activité économique et permettre le refinancement. C’est une mesure qui avait été prise dans plusieurs pays africains. Maintenant qu’il y a une surliquidité et pour contenir l’expansion monétaire, nous avons opéré ce réajustement à la hausse », a indiqué le gouverneur Mutombo lors d’une conférence de presse.

Cette année, la BCC table sur une croissance économique de 2,4% pour le pays, principalement en raison de l’impact attendu de la pandémie sur le secteur minier. Selon le dernier bilan de l’UA, la maladie a déjà touché 9676 personnes en RDC dont 239 morts et 8705 guéris.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.