#Afghanistan #Bokoharam #Pakistan #Polio #Poliomyelite #Poliovirus #Vaccin #Afrique
Denys Bédarride
30 août 2020 Dernière mise à jour le Dimanche 30 Août 2020 à 14:30

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré, ce mardi 25 août, l’Afrique « exempte du Poliovirus sauvage », quatre ans après les derniers cas enregistrés dans l’Etat de Borno, au Nigeria.

Le Nord-Est du Nigeria, où sévit la secte Bokoharam était la dernière poche de résistance de la maladie en Afrique, en raison de la situation sécuritaire délétère qui mettait les enfants hors d’atteinte des campagnes de vaccination. Sapant ainsi les années d’efforts pour contrer la propagande salafiste qui dénigrait le Vaccin contre la Polio comme étant l’outil d’un complot occidental pour stériliser les musulmans.

Ombre au tableau, quelque 30 000 enfants seraient toujours privés de vaccination dans les zones entièrement contrôlées par Boko Haram et l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap). Même si, selon les experts scientifiques, ce chiffre reste « trop faible » pour être la source d’une transmission endémique, cela démontre que le spectre d’une résurgence de la maladie reste tangible, si les contextes socio-économique et sécuritaire continuent de se détériorer

A l’exception de l’Afghanistan et du Pakistan, où elle reste endémique, la polio a été éradiquée à peu près partout dans le monde.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.