#Assainissement #Biomasse #Dandora #Eau #Environnement #Nairobi #Kenya
Denys Bédarride
2 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Septembre 2020 à 10:30

La Kengen et la Nairobi Metropolitan Services projettent de construire une centrale à Biomasse sur le site de la décharge de Dandora près de Nairobi. Si le processus de mise en place arrive à son terme cette infrastructure facilitera la gestion des déchets solides de la métropole.

KenGen Kenya, la compagnie électrique nationale, a conclu un accord avec le comté de Nairobi pour la construction d’une centrale à biomasse. L’accord a été signé avec la Nairobi Metropolitan Services, NMS et permettra de remédier en partie au problème de gestion des déchets solides de la ville tout en diversifiant le mix énergétique national.

Selon Stephen Nzioka, le directeur en charge de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement à la NMS, la capacité de la centrale ainsi que le coût de sa mise en place seront connus après la conduite de l’étude de faisabilité et des négociations en cours avec la KenGen.

« La ville de Nairobi génère environ 3 000 tonnes de déchets solides par jour et ils sont transportés dans la principale décharge qui est située à Dandora, à 10 kilomètres environ du centre-ville. La gestion des déchets solides a été un challenge pendant des années. La NMS qui en a désormais la charge entend résoudre ce problème en partenariat avec la KenGen en construisant une centrale à biomasse sur le site de Dandora », a affirmé la KenGen dans un communiqué.

La compagnie a d’ailleurs lancé à ce propos un appel à manifestation pour la réalisation d’une étude de faisabilité de la construction de la centrale à Dandora. Elle précise en outre qu’un autre site pourra être sélectionné si Dandora s’avère non approprié.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.