#The #Rwanda
Denys Bédarride
23 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 23 Septembre 2020 à 10:30

D’après les données du régulateur, la valeur des exportations a progressé de 12 % à 93 millions $, portée par une légère augmentation du volume de feuilles commercialisées.

Au Rwanda, la filière thé a réalisé une belle performance durant l’année fiscale 2019/2020 achevée en juin dernier.

Selon le quotidien local Newtimes, qui relaye les données du Conseil national de développement des exportations agricoles (NAEB), les exportations de la feuille ont rapporté 93 millions $ (90 milliards de francs rwandais), soit environ 12 % de plus que la campagne précédente (83 millions $).

Cette progression en valeur des expéditions a été tirée notamment par la hausse des volumes de 7 % à plus de 32 600 tonnes en 2019/2020 contre 30 500 tonnes un an plus tôt.

« Les facteurs qui ont permis d’augmenter les recettes sont notamment les bons prix sur le marché mondial par rapport à la saison dernière et la hausse de la production. Il y a de nouvelles plantations qui commencent à donner leurs fruits. Cela a permis aux usines de traiter plus de thé pour l’export », ajoute Pie Ntwari, chargé de communication au NAEB.

Pour rappel, le Rwanda ambitionne de produire 65 000 tonnes de thé et générer 209 millions $ à l’export d’ici 2024. La filière emploie 50 000 personnes et occupe 27 000 hectares.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.