#Covid #Ghana
Denys Bédarride
24 septembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Septembre 2020 à 14:30

Les interdictions de rassemblement, l’obligation de port du masque et la fermeture des frontières terrestres resteront en vigueur pour trois nouveaux mois au Ghana, pour lutter contre la covid-19. A ce jour, le pays compte au moins 46 000 cas de contamination pour 45 153 guérisons et 297 décès.

Les restrictions visant à ralentir la propagation de la pandémie de coronavirus seront maintenues au Ghana. C’est ce qu’a annoncé le dimanche 20 septembre, Nana Akufo-Addo, président de la République du Ghana lors d’une allocution télévisée.

Pour trois nouveaux mois, l’obligation de port du masque, l’interdiction de fréquenter les lieux publics (plage, cinémas…) et la fermeture des frontières terrestres seront reconduites. Ces règles visent à maintenir la distanciation sociale nécessaire pour éviter un pic rapide des contaminations.

L’annonce intervient dans un contexte marqué par une résurgence mondiale de la pandémie, alors que l’Afrique elle, continue d’avoir le nombre de cas le plus faible pour un taux de guérison particulièrement élevé. Selon le dernier bilan, le Ghana compte au moins 46 000 cas de covid-19 pour 45 153 guérisons et 297 décès.

Malgré ces chiffres, les autorités ghanéennes préfèrent rester prudentes. « Nous ne pouvons pas nous permettre, en ce moment critique, de jeter la prudence au vent et de détruire l’incroyable travail accompli par le gouvernement, les responsables de la santé, les travailleurs héroïques de première ligne et les agences de sécurité », a déclaré le président Akufo-Addo dans son discours.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.