#Co #Importation #Sucre #Ethiopie
Denys Bédarride
2 octobre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Octobre 2020 à 14:30

La décision prise récemment par le gouvernement est attribuable à la flambée des prix à l’Importation et des Coûts de production.

En Ethiopie, le gouvernement a mis fin récemment aux subventions accordées à la production et à l’importation de sucre, en vigueur depuis près d’une décennie.

Selon les autorités, cette démarche s’explique par la hausse croissante des coûts de production de la denrée sur le marché local en raison de l’inflation ainsi que des importations. Elle devrait permettre de limiter le développement du marché noir où selon les observateurs, le sucre destiné aux consommateurs est revendu beaucoup plus cher à des industriels.

Par ailleurs, la fin du soutien public devrait conduire l’Ethiopian Sugar Corp (ESC) qui vend à perte le sucre importé à revoir son fonctionnement. La compagnie qui est la seule autorisée à acheter du sucre sur le marché international cumule en effet une dette de 3 milliards de birr (81,5 millions $) auprès de la principale banque commerciale du pays.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la volonté de désengagement progressif de l’exécutif de la filière sucrière avec la privatisation de plusieurs usines publiques, l’autorisation du secteur privé à importer la denrée ainsi que la sollicitation des investissements étrangers.

Pour rappel, l’Ethiopie consomme entre 600 000 et 650 000 tonnes de sucre par an.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.