#Financement #Niger
Denys Bédarride
5 octobre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 5 Octobre 2020 à 14:30

Les acteurs impliqués dans le processus électoral au Niger ont reçu un Financement de 4,5 millions d’euros de l’Union européenne. Cette enveloppe est dédiée à la mise en œuvre du projet « Appui en vue d’un processus électoral crédible, inclusif, et transparent au Niger ».

L’Union européenne a signé le 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre du projet « Appui en vue d’un processus électoral crédible, inclusif, et transparent au Niger ».

Ce projet vise à renforcer le processus électoral au Niger en appuyant les acteurs impliqués, notamment la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Conseil supérieur de la Communication (CSC) et les organisations de la société civile nigérienne.

La phase pratique du projet sera réalisée par l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et le Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix (WANEP).

Présent à cette cérémonie, le président de la CENI, Me Issaka Souna a remercié l’Union européenne pour ce geste et a appelé à la contribution de tous pour la réussite du processus électoral. « La CENI continue inexorablement de jouer son rôle et je réitère son engagement à organiser des élections transparentes, justes et apaisées », a-t-il affirmé.

De son côté, l’ambassadrice de l’Union européenne au Niger, Dr Denisa-Elena Ionete, a indiqué « qu’en tant que partenaire historique du Niger, nous témoignons chaque jour de l’importance du chemin qui mène les Nigériennes et Nigériens devant les urnes pour élire leurs représentants à tous les niveaux.

Ainsi, ils exprimeront leur engagement pour écrire de nouvelles pages de l’histoire du pays et consolider ses fondements démocratiques. En effet, l’investiture, suite à des élections crédibles, des grandes institutions, institution présidentielle, Assemblée nationale, ainsi que des élus locaux – dans le plein respect des dispositions constitutionnelles et des lois du Niger, sera un succès de taille pour le pays, et elle est sans doute l’aspiration de ses citoyens ».

Les Nigériens sont convoqués aux urnes le 13 décembre prochain pour élire leurs conseillers municipaux. Le 27 décembre, ils devront y retourner pour élire leurs députés et le prochain président de la République.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.