#Faim #ONU
Denys Bédarride
25 novembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 25 Novembre 2020 à 19:30

L’enveloppe bénéficiera notamment à 5 nations africaines à savoir l’Ethiopie, le Soudan du Sud, le Burkina Faso, le Nigeria et la RDC.
L’ONU a déboursé hier à partir de son Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), une enveloppe de 100 millions $ pour fournir de l’aide alimentaire dans 7 pays à travers le monde.

Selon Mark Lowcock, Coordinateur des secours d’urgence à l’ONU, ce soutien financier permettra d’assister les populations fragilisées notamment par les conflits, le ralentissement économique lié au coronavirus ainsi que les effets du changement climatique.

Dans les détails, 55 millions $ iront à 5 pays africains à savoir la RDC, le Soudan du Sud, le Nigeria, l’Ethiopie et le Burkina Faso alors que le reste bénéficiera au Yémen et à l’Afghanistan.

« La perspective d’un retour à un monde dans lequel les foyers de famine sont fréquents est déchirante et obscène dans un contexte où il y a assez de nourriture pour alimenter tout le monde. L’impact de la faim est dévastateur et durable », indique Mark Lowcock.

D’après le Programme alimentaire mondial (PAM), 690 millions de personnes sont touchées par la faim dans le monde tandis que 130 millions de personnes pourraient s’ajouter à cet effectif d’ici la fin de cette année en raison du coronavirus. L’organisation veut mobiliser 7 milliards $ d’ici mars prochain pour financer ses interventions sur le terrain.

Pour rappel, l’ensemble des contributions des différents donateurs au budget du CERF se sont élevées à près de 500 millions $ en 2020.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.