#Habillement #Industrie #Textile #Rwanda
Denys Bédarride
1 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 1 Décembre 2020 à 15:30

Au Rwanda, l’industrie de l’habillement se porte bien. En 2020, les exportations de textiles et de vêtements ont déjà permis d’engranger près de 35 millions $. Un niveau record qui témoigne de la résilience du secteur face aux sanctions américaines.

L’industrie du textile et de l’habillement continue sa progression. D’après des données du ministère du Commerce et de l’Industrie rapportées par NewTimes, les expéditions de produits textiles et de vêtements ont déjà rapporté 34 milliards de francs (35 millions $) en 2020.

Ce montant représente plus du quintuple de la valeur totale des expéditions enregistrées en 2018 (6 millions $). Les principaux débouchés sur la période ont été la RDC, la Belgique, l’Allemagne et Hong Kong.

Pour le Rwanda, il s’agit d’une performance d’autant plus exceptionnelle que le secteur textile a perdu en 2018, son accès en franchise de droits au marché américain en réponse à l’imposition de tarifs sur les importations de vêtements d’occasion (4 $ par kg) en provenance notamment des USA. Désormais, les exportations de vêtements vers le pays de l’Oncle Sam sont frappées par une taxe à l’entrée de 30 %.

« Ce que nous avons fait a été simplement de regarder ailleurs, principalement sur le marché européen. Cette décision des USA nous a permis d’avoir de nouveaux clients », indique Dennis Ndemezo, un responsable de la compagnie chinoise Pink Mango C&D.

Il faut noter que le rang des acteurs de l’industrie rwandaise du vêtement s’étoffe progressivement. En 2019, Jiangyin BaoRui Textile, l’une des plus grandes compagnies chinoises a fait son entrée dans le pays des mille collines en s’alliant à l’entreprise locale Apparel Manufacturing Group (AMG).

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.