#Financements #TNT #Nigeria
Denys Bédarride
8 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 8 Décembre 2020 à 11:30

Les problèmes de Financements et la Covid-19 ont empêché le Nigeria de déployer la TNT en 2020. Malgré l'optimisme des autorités, il semble que la migration ne sera pas non plus achevée en 2021. Les principales villes n’ont pas encore été couvertes et le nombre de décodeurs reste suffisant.

Au Nigeria, le déploiement de la TNT pourrait ne pas être achevé en 2021. Retardée à plusieurs reprises et pour diverses raisons depuis 2018, la migration nigériane vers la radiodiffusion ne sera pas achevée en 2020. Les travaux d’installation des multiplexeurs sont encore au point mort, bloqués entre autres par des problèmes de financement. Si les espoirs pour cette année se sont estompés, il semble que 2021 ne suffira pas non plus à atteindre le déploiement total.

« Nous avons des décodeurs. Nous avons accordé une licence à une équipe de fabricants de décodeurs, mais ils ne peuvent pas continuer à déployer des décodeurs là où il n’y a pas de signal. Ils attendent le déploiement du signal qui commence à se faire. J’ai eu une discussion avec deux ou trois de ces fabricants de décodeurs qui travaillent déjà sur les décodeurs très optimistes quant au fait que le nombre de décodeurs couvre la demande, une fois le signal complètement déployé », explique Armstrong Idachaba (photo), le patron du régulateur de la communication dans une interview accordée à Balancing Act.

Jusque-là, les financements n’ont pas encore été rendus disponibles pour la poursuite du déploiement du signal. Et même si cela change, la production de décodeurs ne pourra pas forcément suivre la demande.

« Jusqu’à présent, dans les six villes où nous avons déployé des décodeurs, il y en a environ 2 millions. Notre objectif est de déployer environ 22 millions de décodeurs. Les fabricants de décodeurs ont 2 millions de décodeurs supplémentaires qui attendent dans leurs entrepôts », précise Armstrong Idachaba.

Malgré son optimisme, il se pourrait donc que la migration ne soit pas achevée en 2021.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.