#Actualite #Decideurs #Eau #Economie #CoteDIvoire
Denys Bédarride
16 février 2021 Dernière mise à jour le Mardi 16 Février 2021 à 10:35

Afin d’atteindre les 100% de taux d’accès à l’eau potable d’ici 2030, la Côte d’Ivoire a lancé un vaste programme de plus de 2 milliards $ en 2017. Celui-ci a entraîné le lancement de plusieurs investissements, notamment à Abidjan qui concentre une grande partie de la population urbaine du pays.

Le gouvernement ivoirien a lancé la semaine dernière, un projet d’adduction d’eau pour la ville d’Abidjan. D’un montant de près de 200 millions $ (108 milliards FCFA), il vise à augmenter la desserte en eau potable de la ville la plus peuplée du pays.

D’après Laurent Tchagba, ministre ivoirien de l’Hydraulique, le projet permettra à termed’améliorer en quantité et en qualité l’accès à l’eau potable de près de 1,5 million d’habitants de la ville.

Pour ce faire, les autorités prévoient d’ajouter à la capacité de production actuelle de la ville estimée à 640 000 m 3/jour, une production additionnelle en eau potable de 150 000 m 3/jour.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Eau pour tous » lancée en 2017 par le gouvernement ivoirien pour atteindre un taux d’accès à l’eau de 100% sur toute l’étendue du territoire national.

Avec plus de 4,3 millions d’habitants recensés en 2014, Abidjan, la ville la plus peuplée du pays, est au centre de ce programme. L’année dernière, un autre projet d’adduction d’eau de 77 millions $ avait également été lancé pour assurer la desserte en eau dans les sous-quartiers de la ville.

Il faut souligner que la forte pression démographique que subit la ville a entraîné une augmentation rapide de ses besoins en eau potable. D’après les autorités nationales, la demande en eau potable de la capitale économique ivoirienne devrait atteindre 860 000 m 3/jour à l’horizon 2025 et grimper à 1,1 million m 3/jour en 2030.

Le nouveau projet permettra notamment de construire une station de prise d’eau de 172 000 m3/jour et de réaliser deux châteaux d’eau de 5000 m 3 à Cocody et Brofodoumé.

Notons que d’après le ministre Tchagba, les travaux devraient durer deux ans. Ils permettront de sécuriser l’alimentation en eau potable d’Abidjan à compter de décembre 2022. Au total, ils devraient générer 450 emplois.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.