feuilles de the
#Agriculture #Economie #The #Tanzanie
Denys Bédarride
16 février 2021 Dernière mise à jour le Mardi 16 Février 2021 à 10:58

Si durant la dernière campagne, la filière a connu une contreperformance, les voyants sont à nouveau au vert pour la saison 2020/2021. En Tanzanie, l’heure est à l’optimisme dans la filière thé.

Selon les récentes prévisions de l’Office du thé (TBT), le pays devrait récolter 40 000 tonnes de la feuille durant la saison 2020/2021, soit 43 % de plus que le stock de 2019/2020 (28 000 tonnes).

Pour atteindre ce volume, le régulateur met en avant des conditions météorologiques clémentes ainsi que plusieurs stratégies pour augmenter la productivité.

Il s’agit notamment d’une relance des anciennes plantations abandonnées, l’extension des superficies cultivées et une augmentation de la disponibilité en plantules pour les nouveaux entrants.

Par ailleurs, d’après Nicholaus Mauya, directeur général du TBT, des efforts ont été menés pour encourager les producteurs à adhérer aux unions de coopératives afin de bénéficier d’un meilleur accès aux engrais.

Si le pays réussit à réaliser son objectif, cela serait un véritable tremplin dans le cadre de son programme de développement de la filière visant à parvenir à 60 000 tonnes de thé à l’horizon 2025.

Actuellement, le pays est le 4e producteur africain de thé derrière le Kenya, l’Ouganda et le Malawi. La culture de la feuille s’effectue sur plus de 23 000 hectares.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.