cafe rwanda
#Actualite #Cafe #Economie #Rwanda
Denys Bédarride
24 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Mars 2021 à 18:50

Au Rwanda, le café est le principal produit d’exportation traditionnel. Si la filière a connu une bonne dynamique ces dernières années, l’appareil de production a ralenti en 2019/2020. Face à cette situation, le pays essaie de relancer le secteur.

Le Rwanda vient de bénéficier d’un financement de 2 millions d’euros de la part de l’Union européenne (UE) pour le développement de la filière café. Cette enveloppe financière ira au projet « Rwanda Ikawa Nziza Cyane (RW INC) » mis en œuvre par l’ONG américaine à but non lucratif TechnoServe.

S’étendant jusqu’en 2025, cette initiative ambitionne d’améliorer la qualité des fèves et de renforcer les capacités des acteurs au niveau de toutes les étapes de la chaîne de valeur, des producteurs jusqu’aux transformateurs en passant par les exportateurs.

Elle vise également à appuyer les institutions financières afin qu’elles puissent accroître leur soutien à la filière café qui représente la première source de devises du secteur agricole.

Parmi les résultats attendus du projet, figure la hausse de 10 % des rendements des caféiers et de 15 % des revenus des exploitants d’ici 2025.

Le projet devrait toucher 50 000 producteurs qui représentent 13 % de l’effectif des planteurs, 50 stations de lavage et 5 exportateurs de café. Pour la filière, ce coup de pouce financier de l’UE intervient dans un contexte de baisse des recettes d’exportation.

En 2019/2020, les expéditions ont généré 60,4 millions $, soit 11 % de moins que l’année d’avant. Dans le pays des mille collines, la culture de la fève s’effectue sur 42 000 hectares.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.