finance
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Rwanda
Denys Bédarride
31 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Mars 2021 à 12:23

D’après la Banque mondiale, l’économie rwandaise s’est contractée de 0,4% en 2020 en raison de la crise de Covid-19. Pour faire face à la pandémie, le gouvernement avait consacré en 2020 plus de 100 millions $ à son plan de relance économique.

Le Rwanda va consacrer 255 millions $ supplémentaires à son plan de relance économique (ERF) cette année. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre Édouard Ngirente au cours d’une session virtuelle avec le parlement, le jeudi 25 mars 2021.

L’année dernière, 100 milliards de francs rwandais (102 millions $) avaient déjà été injectés dans le fonds. Celui-ci visait essentiellement à soutenir les secteurs touchés par la pandémie, afin de minimiser l’impact du virus sur l’économie nationale.

Grâce à la nouvelle augmentation, les ressources du fonds de relance économique seront portées à 350 milliards de francs rwandais (355 millions $).

L’objectif est d’accompagner efficacement la reprise dans les secteurs tels que le tourisme, l’hôtellerie, l’industrie manufacturière, le transport et la logistique, l’agroalimentaire, l’éducation et les petites et moyennes entreprises (PME) liées aux chaînes d’approvisionnement nationales et mondiales.

Dans cette optique, certains secteurs bénéficieront d’une attention particulière en raison de leur importance pour l’économie rwandaise. C’est le cas de l’industrie manufacturière, pour lequel le 1er ministre a annoncé un investissement supplémentaire de 150 milliards francs rwandais (153 millions $), soit plus de la moitié des fonds supplémentaires mis à disposition pour l’ERF.

L’année dernière, le secteur a enregistré une baisse d’activité de 19 % avec pour conséquence la perte de 7401 emplois dans l’agroalimentaire, 13 000 dans les mines et 2644 dans l’énergie.

Rappelons que d’après la Banque mondiale, l’économie rwandaise a enregistré une récession de 0,4% en 2020, contre une croissance de 9,4% l’année précédente.

Pour 2021, le FMI s’attend à un rebond de l’économie à plus de 6%.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *