ordinateur plateforme
#Actualite #DemandeurEmploi #Emploi #PlateformeWeb #VieDesEntreprises #Afrique
Denys Bédarride
31 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Mars 2021 à 11:54

La pandémie de coronavirus a sévèrement impacté l’Afrique sur le plan socio-économique, entraînant notamment une augmentation du chômage et des pertes de revenus. Cependant, elle a également démontré l’importance croissante de la technologie numérique pour répondre efficacement aux crises et planifier la reprise, notamment dans les domaines de l’éducation et des aptitudes professionnelles.

Dans le cadre de la reprise, les nouveaux formats d’apprentissage ont le potentiel d’accélérer la transformation numérique du continent et de créer des emplois numériques durables et résilients en Afrique.

atingi, la plateforme d’apprentissage numérique gratuite conçue et développée par le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), est à l’avant-garde de cette démarche visant à exploiter la technologie numérique au profit des demandeurs d’emploi africains.

Le professeur Dominic Orr, chef d’équipe chez atingi, déclare : « Les jeunes constituent l’épine dorsale du futur capital humain de l’Afrique et un moteur essentiel du développement du continent.

La réponse de chaque pays à la pandémie de Covid-19, la durabilité de sa reprise économique et sociale et la réalisation de ses objectifs de développement à long terme dépendront de la force de travail, des connaissances et de l’expertise de jeunes gens qualifiés et en bonne santé. Et c’est là que nous pensons qu’atingi peut contribuer de manière tangible. »

La campagne de sensibilisation #FutureYou Aujourd’hui plus que jamais, il est fondamental d’investir dans l’emploi des jeunes et le développement des compétences numériques afin d’accélérer et d’optimiser la transformation numérique de l’Afrique.

Convaincue que sa plateforme d’apprentissage aidera les Africains à assurer l’avenir de leur carrière, l’équipe d’atingi a récemment lancé une nouvelle campagne de sensibilisation intitulée « #FutureYou » pour soutenir cette démarche.

L’initiative #FutureYou porte spécifiquement sur la manière dont les utilisateurs d’atingi libèrent le potentiel de leur prochaine carrière via les cours et les accréditations de la plateforme.

Elle déploie les moyens de communication des médias numériques et traditionnels, en diffusant plusieurs volets de campagnes de motivation et d’éducation portant sur les éléments essentiels de la promesse #FutureYou, notamment #FutureProof, #FutureCareer et #FutureLeaders.

atingi, qui signifie « aboutissement » en espéranto, a pour objectif de renforcer l’employabilité des jeunes grâce à des possibilités d’apprentissage numérique modernes.

BMZ, ainsi qu’un vaste réseau de partenaires de coopération stratégique du monde politique, économique, scientifique et de la société civile, ​localise les contenus éducatifs en fonction des besoins des publics africains et les met à disposition, gratuitement, via la plateforme atingi.

Cela permet de garantir la facilité d’utilisation du matériel d’apprentissage, qui vise à former les demandeurs d’emploi africains aux professions d’avenir dans leur pays d’origine. Perspectives d’emploi pour l’Afrique en 2021

En 2020, McKinsey estimait que jusqu’à 400 millions de personnes en Afrique seraient confrontées à une baisse de revenus ou à une perte totale d’opportunités de travail en raison de l’épidémie de Covid-19.

Avec la prévision actuelle des troisième et quatrième vagues d’impact de cette pandémie dans les pays du monde entier, il est difficile de déterminer combien de personnes supplémentaires en Afrique seront confrontées au chômage en 2021.

Selon une étude de la Banque mondiale réalisée en début d’année, de nombreux Africains ont tout simplement cessé de travailler à cause de la COVID-19.

Cette étude indique qu’en juin 2020, 45 % des Nigérians avaient complètement arrêté de travailler, tout comme 17 % des Ougandais, 8 % des Éthiopiens et 6 % des Malawites.

Sans surprise, elle note également que les emplois informels en milieu urbain, qui représentent environ 80 % des travailleurs en Afrique, ont été les plus durement touchés – et que ce type d’emplois a disparu davantage en milieu urbain qu’en milieu rural.

Quant aux défis posés à la parité hommes-femmes sur le lieu de travail, la Banque mondiale note que les femmes ont été plus nombreuses que les hommes à perdre leur emploi en raison de la Covid-19, accentuant ainsi l’écart déjà important entre les genres en matière d’emploi.

« Une période d’incertitude appelle au courage et à la nécessité de repenser son avenir. Notre campagne #FutureYou vise à encourager les jeunes adultes à choisir et à tracer activement leur propre voie.

Nous voulons offrir aux jeunes Africains un aperçu des opportunités émergentes dans les nouveaux domaines d’emploi pour leur #FutureCareer.

Parallèlement, nous les dirigerons également vers des avis et des recommandations d’utilisateurs pertinents, ainsi que vers des cours gratuits qui leur permettront de se perfectionner et de se préparer à tirer parti de l’évolution du monde du travail en Afrique », conclut Dominic Orr.

Source APO Group pour GIZ.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *