electricite 1
#Actualite #Economie #Electricite #Financement #Niger
Denys Bédarride
18 mai 2021 Dernière mise à jour le Mardi 18 Mai 2021 à 10:01

Avec un taux d’électrification de 17,6 % en 2018 selon la Banque mondiale, le Niger fait partie des pays dont l’accès à l’électricité est le plus faible au monde. Raison pour laquelle des ressources sont mobilisées par son exécutif pour sortir de cette pauvreté énergétique.

Au Niger, le gouvernement vient d’autoriser la mobilisation de 114 millions € auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l’accroissement de l’accès à l’électricité des citoyens. Le Conseil des ministres vient en effet de valider un accord signé à cet effet.

Selon le communiqué final du Conseil des ministres, le financement devrait permettre « d’étendre et d’améliorer l’accès à l’électricité au Niger par le développement, le renforcement et la réhabilitation des réseaux de transport et de distribution d’électricité ».

L’accès à l’électricité est une priorité politique au Niger. Le secteur se caractérise par un faible niveau d’accès à l’électricité, l’un des plus faibles au monde.

Le projet Nigelec d’expansion de l’accès à l’électricité a été initié pour favoriser la croissance économique du Niger et réduire les inégalités sociales.

Il contribuera à l’amélioration de la situation financière de Nigelec, la compagnie d’électricité locale et à l’arrêt de neuf centrales diesel au profit de sources d’énergie plus rentables.

Grâce à l’initiative, environ 315 000 personnes à Niamey et 114 100 personnes en milieu rural auront accès à l’électricité, ce qui permettra d’améliorer leurs conditions de vie.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.