burundi bujumbura
#Actualite #Economie #Frontieres #Burundi #RDC
Agence Ecofin
8 juin 2021 Dernière mise à jour le Mardi 8 Juin 2021 à 15:45

Face au risque de propagation du coronavirus, le Burundi a annoncé en mars 2020 la fermeture de la frontière de Gatumba, avec la RDC. En mai dernier, le gouvernement a annoncé son intention de rouvrir le poste frontalier, au grand bonheur des commerçants.

Le Burundi a procédé à la réouverture officielle de sa frontière avec la RDC, le mardi 1er juin 2021, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Selon le ministre burundais de la Santé, Thaddée Ndikumana, cité par l’agence de presse Africa News, la reprise du trafic entre les deux pays se déroule dans le strict respect des mesures préventives relatives à la covid-19.

Il a indiqué que « tous les cas qui arrivent sont passés au crible, il n’y a donc aucun risque ». En effet, le passage de la frontière est conditionné à un dépistage rapide, dont les frais ont été fixés à 30 $ pour les étrangers entrant au Burundi.

Concernant les modalités de confinement pour les personnes qui viendraient à l’aéroport de Bujumbura, le ministre a indiqué que « nous avons émis des recommandations qui ont été soumises à la haute autorité. Nous attendons la réponse ».

Pour rappel, la frontière, située dans la ville de Gatumba, avait été fermée en mars 2020 pour freiner la propagation du coronavirus au Burundi. Cette décision ainsi que toutes celles qui ont été prises dans le cadre de la prévention de la pandémie ont contribué au ralentissement de l’activité économique, notamment dans les secteurs du tourisme et du commerce.

La réouverture des frontières constitue une décision importante pour le Burundi qui pourra reprendre ses relations avec la RDC, un partenaire assez important puisque par exemple, au dernier trimestre 2020, plus de 27 % des exportations du pays étaient vers ce pays.

De plus, cette décision permettra de résoudre des problèmes relatifs aux déplacements illégaux. Notons que les autres frontières terrestres et celles maritimes devraient rester fermées en attendant la décision du comité national chargé de la gestion de la covid-19.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.