#Actualite #Economie #Energie #Eolien #Soudan
Agence Ecofin
28 juin 2021 Dernière mise à jour le Lundi 28 Juin 2021 à 10:34

Le Soudan a entrepris d’exploiter son potentiel éolien pour diversifier son mix énergétique et réduire sa dépendance au fossile. Trois centrales d’une capacité combinée de 300 MW sont ainsi en développement et une étape importante pour leur mise en place vient d’être franchie.

La première centrale éolienne du Soudan vient de recevoir sa première turbine. Haute de 63 m, l’infrastructure rejoindra le site où la construction doit commencer. Le projet a reçu le soutien financier du gouvernement soudanais, du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et du PNUD.

La centrale devrait fournir de l’électricité à 14 000 personnes. Elle démontrera la viabilité de l’énergie éolienne à grande échelle dans le pays. « L’arrivée de notre première turbine éolienne marque la première étape du voyage du Soudan vers l’énergie éolienne et poursuit les avancées significatives en matière d’énergie renouvelable que nous avons réalisées au cours de la dernière décennie », a déclaré Yasir Abdalla Saied, directeur général à la direction des énergies renouvelables au ministère de l’Energie et du Pétrole.

L’objectif du projet est de tirer parti de l’important potentiel éolien du pays pour améliorer l’accès à l’énergie. En outre, cette initiative ambitionne de diversifier les sources d’énergie du Soudan et réduire sa dépendance à l’égard des combustibles fossiles. La réalisation de cette infrastructure soutiendra les efforts du gouvernement et attirera des investissements dans les énergies renouvelables.

Le soutien du PNUD à cette initiative s’inscrit dans le cadre de ses efforts pour accroître l’accès aux énergies renouvelables au Soudan.

Il permettra de créer des opportunités d’emploi, d’améliorer les services de base et de renforcer la résilience au changement climatique. Il s’agit d’un pas vers « de nouvelles solutions qui aident à faire bouger les choses en matière d’accès à une énergie abordable, améliorant ainsi la santé, l’éducation, la vie des femmes et les opportunités économiques », a déclaré le représentant résident du PNUD, Yuri Afanasiev.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.