exportations
#Actualite #Echanges #Economie #Exportation #AfriqueDuSud #Kenya
Agence Ecofin
13 août 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Août 2021 à 15:24

En droite ligne des ambitions qui ont motivé la visite d’Etat du président sud-africain effectuée en octobre 2016 au Kenya, les plus hautes autorités des deux pays conçoivent des instruments pour faciliter la concrétisation d’une relation bilatérale renforcée.

L’Afrique du Sud et le Kenya sont à pied d’œuvre pour dynamiser leurs rapports bilatéraux en vue de faire croître le volume de leurs échanges commerciaux. Et déjà, les deux pays voient dans le secteur du transport aérien un levier essentiel pour atteindre leurs objectifs communs.

Le président kényan Uhuru Kenyatta l’a encore martelé le 11 août, lors de la réunion virtuelle avec la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Naledi Pandor. « Nos deux pays occupent des positions stratégiques dans leurs régions respectives ; par conséquent, notre coopération n’est pas seulement utile à nos pays, mais aussi à nos régions respectives. Je pense que notre coopération est également essentielle pour tout le continent », a déclaré le président kényan, qui a notamment proposé un partenariat commercial entre Kenya Airways et South African Airways (en cours de redémarrage).

Mais avant, pour voir se matérialiser cette ambition commune, les deux personnalités ont annoncé le rehaussement du statut de la Commission conjointe de coopération Kenya-Afrique du Sud (JCC) du rang d’instrument ministériel à celui de commission binationale des chefs d’Etat ».

Une mise à niveau qui devrait permettre « d’explorer les domaines de coopération afin de renforcer les liens économiques et d’activer les engagements des deux pays afin d’étendre la coopération au sein des différents secteurs ». On parle ici de deux importantes puissances sous-régionales, le Kenya et l’Afrique du Sud figurant parmi les plus grands producteurs mondiaux respectivement de thé et de minerais.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.