horticole
#Actualite #Economie #Horticole #Kenya
Agence Ecofin
6 octobre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 6 Octobre 2021 à 16:33

Au Kenya, l’horticulture est l’un des piliers du secteur agricole. Avec un secteur qui a déjà bien résisté à la pandémie de coronavirus, les indicateurs sont plus que jamais dans le vert.

Au Kenya, l’horticulture a enregistré une bonne performance à l’export sur les 8 premiers mois de l’année. Selon les données publiées par la Banque centrale (CBK), les revenus de la filière ont grimpé de 25 % par rapport à l’année dernière en se chiffrant à 87,8 milliards de shillings (795 millions $).

La prouesse commerciale s’explique principalement par la reprise de la demande de l’Union européenne (UE) pour les produits kenyans (fruits, légumes et fleurs coupées) avec l’assouplissement des mesures de restriction liées au coronavirus. Plus globalement, ce résultat positif s’inscrit dans le cadre de la dynamique enregistrée l’année dernière par la filière.

En 2020, l’horticulture a, malgré la pandémie, signé en effet sa meilleure performance de l’histoire avec un volume record de 592 000 tonnes pour des recettes de 136 milliards de shillings Le secteur est le principal fournisseur de devises étrangères du pays.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.