petrole8
#Actualite #Afrique #AfriqueDuSud #Energie #Gaz #Hydrocarbures #Petrole #Namibie
Agence Ecofin
2 mars 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Mars 2022 à 11:07

Le forage du puits Venus-1X avait été lancé en décembre 2021. TotalEnergies et ses partenaires espéraient y intercepter environ 2 milliards de barils de brut.

En Namibie, la major pétrolière française TotalEnergies a annoncé, le 24 février, qu’une quantité significative de brut et de gaz associé a été identifiée dans le bloc offshore 2913B situé dans le bassin d’Orange, au sud du pays. Une découverte qui fait suite aux travaux de forage du puits Venus-1X, lancés en décembre 2021. 

Selon les précisions de la société, le puits Venus-1X a intercepté à environ 84 mètres de profondeur une huile d’excellente qualité contenue dans le réservoir du Crétacé inférieur. 

Si pour l’heure aucune information n’a été révélée quant à la quantité exacte d’hydrocarbures découverts, TotalEnergies indique qu’une activité de carottage et de diagraphie a été effectuée. L’opération favorisera la réalisation de travaux préparatoires en vue d’évaluer la nature commerciale des ressources disponibles.

« Cette découverte au large de la Namibie et les premiers résultats très prometteurs prouvent le potentiel de cette zone dans le bassin d’Orange, sur lequel TotalEnergies détient une position importante à la fois en Namibie et en Afrique du Sud », a déclaré Kevin McLachlan (photo), directeur de l’exploration chez TotalEnergies.

Le bloc 2913B est opéré par TotalEnergies. La major y détient 40 % d’intérêts avec pour partenaires QatarEnergy (30 %), Impact Oil and Gas (20 %) et la compagnie pétrolière publique NAMCOR (10 %).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.