lusaka
#CroissanceEconomique #Dette #Economie #Fmi #Pauvrete #Zambie #Afrique
Agence Ecofin
8 septembre 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 8 Septembre 2022 à 15:04

La Zambie est confrontée, depuis plusieurs années, à une crise économique. Le gouvernement qui a du mal à rembourser ses dettes compte sur le soutien du FMI pour stabiliser et relancer la croissance économique.

Le gouvernement zambien et le Fonds monétaire international (FMI) mettront en œuvre un programme économique de 38 mois, afin de renforcer la stabilité macroéconomique du pays. L’annonce a été faite par le Fonds via un communiqué de presse publié, le 31 août.

Selon le FMI, plusieurs années de mauvaise gestion économique et d’investissement public inefficace ont accru les taux de pauvreté, d’inégalité et de malnutrition de la Zambie, qui sont parmi les plus élevés au monde. Le pays est également « en situation de surendettement et a besoin d’un traitement profond et complet de sa dette pour placer la dette publique sur une trajectoire durable ».

Ce programme qui constitue un accord de facilité élargie de crédit (FEC) permettra à Lusaka de bénéficier de droits de tirage spéciaux équivalents à environ 1,3 milliard de dollars. En plus de rétablir la stabilité macroéconomique, les réformes mises en place permettront aussi de favoriser une croissance plus forte, plus résiliente et plus inclusive.

« Le programme catalysera également le soutien financier indispensable des partenaires de développement. La décision du conseil d’administration [du FMI, Ndlr] permettra un décaissement immédiat équivalent à 139,88 millions de DTS (environ 185 millions de dollars) », précise la note d’information.

Ce soutien économique intervient un peu plus de huit mois après l’accord préliminaire entre les deux parties. L’approbation de ce programme était attendue par Lusaka qui croule sous le poids de la dette.

En 2020, le pays d’Afrique australe est entré en défaut de paiement sur le remboursement de trois eurobonds. Il a donc été contraint de demander une nouvelle période de grâce à ses investisseurs pour recommencer à rembourser sa dette extérieure. L’acceptation de cette requête a été conditionnée par ceux-ci à la conclusion d’un accord avec le FMI. 

Pour rappel, en 2020, la dette publique zambienne était estimée à 101% du PIB, selon les données du FMI, et d’après la Banque mondiale, le stock de la dette extérieure du pays représentait 120% du revenu national brut zambien, la même année.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.