#Ouganda
Denys Bédarride
16 février 2020 Dernière mise à jour le Dimanche 16 Février 2020 à 09:30

L’Ouganda bénéficiera d’un nouveau prêt de 1,9 milliard $ de la part de la Banque mondiale. C’est ce qu’a annoncé Tony Thompson, le directeur pays de l’institution en Ouganda, lors d’une conférence de presse organisée ce 12 février à Kampala.

Il s’agit d’un ensemble de trois prêts concessionnels qui seront décaissés pour les trois prochaines années fiscales de l’Etat, jusqu’en 2023. Il permettra de financer de nombreux projets dans les secteurs de l’infrastructure, de l’énergie, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de l’eau.

Les nouveaux prêts ont pour objectif de financer le déficit budgétaire du pays que le gouvernement espère réduire de 2% au cours de l’exercice 2020-2021. Alors que l’Ouganda a multiplié ces dernières années les opérations de prêt pour financer la future exploitation de son nouveau champ pétrolier, la dette du pays a augmenté, atteignant 12,6 milliards $ en juin ; ce qui a soulevé des inquiétudes du FMI notamment.
D’après le ministère des Finances, le déficit budgétaire du pays pourrait se creuser pendant l’exercice fiscal en cours, passant de 2,3 milliards à 2,8 milliards $.

Notons que la première tranche du nouveau prêt est prévue pour être décaissée au cours du prochain exercice fiscal débutant le 1er juillet 2020, pour un montant situé entre 500 et 600 millions $.

Source Agence Ecofin février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.