#Fruits #Nwoya #Ouganda
Denys Bédarride
20 juillet 2020 Dernière mise à jour le Lundi 20 Juillet 2020 à 18:30

Ce projet nécessitera un investissement de 19 milliards de shillings (5,1 millions $) et permettra d’accroître la valeur ajoutée de la filière.

Le gouvernement a donc alloué 19 milliards de shillings (5,1 millions $) pour la construction d’une usine de transformation de fruits dans le district de Nwoya. L’information a été relayée par le site The monitor. Les fonds seront mobilisés par l’intermédiaire des Services nationaux de consultation agricole (Naads) qui dispensent des services de conseil.

L’unité sera dotée d’une capacité de transformation initiale de 8 tonnes de fruits par heure et ciblera les mangues, les oranges et les goyaves. Cette capacité sera portée dans une seconde phase à 12 tonnes par heure.

« Les travaux de construction devraient démarrer au début de cette année financière, mais nous avons été retardés par le confinement. Nos inspecteurs qui devaient se rendre au Royaume-Uni pour inspecter les équipements avant importation en mars n’ont pas pu le faire en raison des restrictions du transport », indique Khadija Nakakande, porte-parole de la Naads.

Pour rappel, le secteur fruitier est l’un des principaux segments du sous-secteur horticole en Ouganda. Les principaux fruits cultivés dans le pays sont l’orange, l’ananas et les mangues.

Source Agence Ecofin juillet 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.