#Faune #Formation #Naivasha #Recherche #Tourisme #Kenya
Denys Bédarride
20 août 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Août 2020 à 10:30

L’école à laquelle ont été ajoutés les attributs de centre de Recherche vient d’être inaugurée et ouverte aux étudiants étrangers.

Le ministre kényan du Tourisme, Najib Balala, a annoncé l’inauguration officielle de l’Institut de recherche et de formation sur la faune. L’institut basé à Naivasha qui jusqu’ici n’était centré que sur la formation a été transformé en centre international de recherche scientifique pour accueillir des étudiants d’autres pays africains.

L’objectif du nouvel établissement est de produire des diplômés avec des compétences appropriées en conservation et gestion de la faune. Pour ce faire, il organisera des cours de certificat et de diplôme dans les disciplines scientifiques et environnementales.

Le gouvernement modifiera également le programme pour répondre à la demande croissante du marché. Le conseil d’administration a reçu pour mandat d’élaborer de nouveaux programmes de formation dans les six prochains mois.

Dans sa fonction de centre de recherche, il abritera des scientifiques spécialisés, locaux et étrangers dans la recherche sur la faune afin d’atténuer les menaces actuelles auxquelles la faune est confrontée. Il aura pour mission d’entreprendre des recherches, de générer des informations scientifiques pratiques pour guider la conservation et la gestion de la faune dans le pays.

Selon le ministère du Tourisme, le Kenya ne compte que 67 scientifiques dans le domaine de la faune alors que la demande nationale s’élève à 500. Une situation qui ne permet pas de constituer une base de données fiable afin d’apporter une réponse efficace dans la sauvegarde de la faune sauvage du pays.

Notons qu’au Kenya, la faune constitue un élément essentiel du tourisme qui pèse près de 15% du PIB du pays.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.