#Baikonour #Russie #Satellite #Angola
Denys Bédarride
8 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 8 Septembre 2020 à 10:30

La construction de l’équipement spatial, réattribuée en mai dernier à Reshetnev Information Satellite Systems Company, se poursuit selon le calendrier approuvé par le gouvernement angolais.

Initialement prévu pour être envoyé dans l’espace en 2021, c’est finalement au cours de l’année 2022 que l’Angosat-2, le second satellite télécoms angolais, devrait décoller de son site de lancement de Baïkonour en Russie.

Il a affirmé que « le travail sur la charge utile de la société européenne Airbus est la partie la plus critique du projet. C’est pourquoi nous avons établi toutes les relations nécessaires, tenu des réunions et continuons ce travail. Simultanément, nous avons commencé de nouveaux travaux ».

Nikolai Testoyedov a déclaré que la société fabrique actuellement la plateforme satellite, soulignant que les travaux se déroulent selon le calendrier approuvé par le client.

Reshetnev Information Satellite Systems Company, filiale de la société spatiale d’Etat russe Roscosmos, s’était vu réattribuer la construction de l’Angosat-2 en mai dernier par le gouvernement angolais.

La décision était intervenue suite à de nombreux retards enregistrés avec Rocket and Space Corporation (RSC) Energia, constructeur de l’Angosat-1 lancé dans l’espace en décembre 2017 et finalement perdu à cause de défaillances techniques.

Dmitri Rogozine, le directeur général de Roscosmos, avait indiqué que l’Angosat-2 serait radicalement différent de son prédécesseur.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.