cote ivoire
#Actualite #Economie #CoteDIvoire
Denys Bédarride
23 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 23 Décembre 2020 à 11:15

En Afrique de l’Ouest, la protection de l’environnement en général et des aires marines en particulier en est encore à ses balbutiements. La Côte d’Ivoire est l’un des pionniers dans ce second sous-secteur avec la création d’une aire marine protégée à Grand-Bereby.

La Côte d’Ivoire a mis en place sa première aire marine protégée sur les côtes de la petite ville de Grand-Bereby. L’aire abrite des mangroves, des récifs coralliens, et est considérée comme étant un site d’envergure mondiale de ponte des tortues de mer.

La zone comprendra, selon le ministre ivoirien de l’Environnement, Joseph Seka Seka « une partie fermée à toute activité et une autre de développement écologique qui appuiera la mise en place d’activités de pêche durable et d’écotourisme ».

Selon l’Université d’Exeter qui a accompagné la mise en place de cette aire, l’initiative permettra la préservation d’une vingtaine d’espèces de requins et de raies, dont le requin-marteau et la raie manta, ainsi que des tortues luth et de tortues olivâtres.

« Les niveaux de protection marine en Afrique de l’Ouest sont généralement bas ; ce qui fait de la création par le gouvernement ivoirien de cette aire marine protégée une étape importante qui, nous l’espérons, sera un exemple suivi dans la région », a affirmé Kristian Metcalfe, professeur au Centre pour l’écologie et la conservation de l’université.

Le gouvernement ivoirien prévoit en tout la mise en place de 5 aires marines protégées. Les localités de Sassandra, Fresco et Bandama sont évaluées pour éventuellement les accueillir.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.