energie solaire
#Decideurs #Economie #Energie #Environnement #Botswana
Denys Bédarride
23 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 23 Décembre 2020 à 12:24

Le Botswana qui pourrait, avec la Namibie construire 5 GW de centrales solaires selon Power Africa, importe toujours de l’électricité. Pour y remédier, le gouvernement a élaboré une politique énergétique sur 20 ans pour satisfaire pleinement les besoins de sa population.

Le Botswana vient de lancer son Plan des ressources intégrées (IRP), une stratégie visant à permettre au pays de disposer d’une énergie fiable, sûre et abordable.

Lancé par le ministre des Ressources minérales, des Technologies vertes et de la Sécurité énergétique, la politique vise entre autres à faire passer la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique des 2 % actuels à au moins 15 % d’ici à 2030.

S’appuyant sur des technologies comme le solaire et le thermique fonctionnant au méthane de houille, l’IRP se donne pour objectif d’affranchir le Botswana de ses importations d’énergie depuis l’Afrique du Sud et le Mozambique.

Sa mise en œuvre se fera sur 20 ans et s’achèvera en 2040. « Ce plan est le fruit de 24 mois de collaboration pendant lesquels le ministère a reçu l’appui technique de l’Agence internationale de l’énergie atomique et de l’Energy Institute Hrvoje Pozar (EIHP), un institut croate spécialisé dans la planification énergétique.

Je voudrais préciser, principalement pour le secteur privé, que tous les projets de l’IRP seront réalisés avec l’appui de producteurs indépendants d’énergie sélectionnés sur la base d’appels d’offres internationaux compétitifs », a affirmé Lefoko Moagi (photo), le ministre de l’Energie.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.