vaccin covid19
#Coronavirus #Covid19 #Sante #AfriqueDuSud
Denys Bédarride
13 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Janvier 2021 à 18:49

Face à l’ampleur de la propagation de la covid-19 en Afrique du Sud, les autorités du pays prévoient de lancer une vaste campagne de vaccination dès le mois prochain. D’ici fin 2021, ce sont près de 40 millions de Sud-Africains qui devraient avoir reçu le vaccin contre la maladie.

Le gouvernement sud-africain s’est fixé pour objectif d’atteindre un taux minimum de vaccination de sa population contre la covid-19, avant la fin de l’année 2021.

L’information a été donnée par le ministre sud-africain de la Santé, Dr Zweli Mkhize, ce dimanche 3 janvier, sur la stratégie nationale de vaccination contre la covid-19.

Selon le ministre, le déploiement du vaccin dans le pays se fera en plusieurs étapes en commençant par les couches les plus vulnérables de la population. La première phase comprend les agents de santé de première ligne, avec un objectif de 1 250 000 personnes.

La deuxième phase ciblera quant à elle, les travailleurs essentiels, les personnes dans des lieux de rassemblement, les personnes âgées de plus de 60 ans, et les personnes de plus de 18 ans présentant des comorbidités.

L’objectif est d’atteindre 16 600 000 personnes. Enfin, la troisième phase va cibler d’autres personnes de plus de 18 ans, soit une population de 22 500 000 personnes.

« Cela signifie qu’à la fin de la phase 3, 40 350 000 citoyens auront été vaccinés ; ce qui équivaut à environ 67,25% de la population », a déclaré Dr Zweli Mkhize. « A ce stade, nous avons sécurisé les doses qui seront acquises via COVAX ; ce qui nous permettra de vacciner 10% de la population grâce à ce mécanisme », a-t-il déclaré.

Ajoutant : « nous avons entrepris d’autres efforts pour que le reste des 57% de la population soit ciblé d’ici fin 2021, mais surtout, nous faisons des efforts pour obtenir des vaccins beaucoup plus tôt, espérons-le, dès février 2021 ».

Toutefois, a insisté le ministre, « cela dépendra beaucoup du succès des négociations bilatérales en cours avec diverses entreprises ».

En effet, pour financer cette campagne de vaccination, le gouvernement sud-africain compte faire appel au secteur privé ainsi qu’aux principaux assureurs maladie du pays, à travers un Fonds de solidarité visant à fournir « une plateforme pour la collecte de fonds et pour des processus d’achat accélérés et contrôlés ».

Par ailleurs, pour optimiser la disponibilité des stocks de vaccin pour le pays, le gouvernement négocie avec tous les fabricants, notamment Pfizer, Moderna et AstraZeneca, ainsi que les laboratoires russes et chinois.

« Nous sommes dans des discussions sensibles et à ce stade, nous sommes liés par des accords de non-divulgation, mais nous ferons des annonces dès que les négociations seront conclues », a déclaré le ministre.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché par la pandémie de covid-19 sur le continent africain avec plus d’un million de cas recensés à ce jour, et 30 000 décès. Récemment, une nouvelle variante du virus y a fait son apparition et serait plus contagieuse à 50 %.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.