huile cuisine
#Actualite #Alimentation #Economie #Politique #Ethiopie
Denys Bédarride
11 février 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Février 2021 à 12:06

En Ethiopie, la production nationale d’huile de cuisine ne permet pas encore de répondre à la consommation en plein développement depuis quelques années. Et avec les besoins qui devraient encore croître dans le futur, les autorités comptent stimuler l’industrie locale pour réduire les importations.

Le gouvernement a inauguré une unité de fabrication d’huile de cuisine dans la région Amhara d’un coût total de 4,5 milliards de birrs (113,7 millions $). Dénommée « PhiBela Edible Oil Factory », l’usine est dotée d’une capacité de production de 1,5 million de litres d’huile de palme par jour.

Elle a été construite par l’entreprise Belayneh Kinde Group sur une parcelle de 30 hectares dans le parc agroindustriel de Bure et représente la plus importante unité du genre dans le pays.

Selon les autorités, l’usine devrait permettre de satisfaire plus de 60 % de la demande en huile comestible du pays une fois qu’elle sera opérationnelle et générer 3 000 emplois.

Pour le pays, cette unité représente une aubaine pour la réduction des importations d’huile alimentaire qui fournissent actuellement plus de 90 % de la consommation nationale s’élevant à plus de 600 000 tonnes par an.

Actuellement, la production d’huile du pays plafonne à 30 000 tonnes alors que la récolte d’oléagineux dépasse les 700 000 tonnes par an.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.