#Actualite #Economie #Petrole #Nigeria
Denys Bédarride
23 mars 2021 Dernière mise à jour le Mardi 23 Mars 2021 à 12:24

Les derniers bouleversements sur le marché pétrolier ont modifié la hiérarchie dans le classement des plus importants exportateurs de pétrole vers l’Inde qui est le troisième plus grand importateur mondial.

D’après des informations fournies par des sources commerciales, le Nigeria est devenu en février, le troisième plus grand exportateur de pétrole brut vers le marché indien.

Le pays d’Afrique de l’Ouest qui était le cinquième dans l’ordre, surclasse ainsi l’Arabie Saoudite désormais quatrième et les Emirats arabes unis, cinquième avec près de 475 000 barils par jour expédiés en moyenne.

Le premier exportateur de pétrole vers l’Inde est l’Irak avec près de 870 000 barils par jour. Il est suivi des Etats-Unis à qui les raffineurs indiens ont massivement eu recours pour compenser l’insuffisance de l’offre traditionnelle provenant d’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis, suite aux quotas de réduction de l’OPEP, mais surtout grâce à des prix plus compétitifs.

L’Arabie Saoudite, chef de peloton de l’OPEP, était depuis 2006 dans le top 3 des plus gros exportateurs de pétrole vers l’Inde. Elle occupe pour la première fois la quatrième place, avec en moyenne 445 000 barils expédiés chaque jour en février, soit son plus bas niveau d’exportation durant la décennie.

En février, la part du Moyen-Orient dans les importations totales de l’Inde a plongé à son plus bas niveau depuis 22 mois, soit environ 52,7 %, tandis que celle de l’Afrique a augmenté à 15 %, son plus haut niveau depuis septembre, avec d’autres acteurs importants comme l’Angola.

L’Inde a importé 3,92 millions de barils d’huile par jour en février, soit une baisse de 18 % par rapport à janvier, rappelle Reuters.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.