#Actualite #Coronavirus #Sante #Vaccin #Cameroun
Agence Ecofin
19 avril 2021 Dernière mise à jour le Lundi 19 Avril 2021 à 18:20

Ce 11 avril 2021, 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm arriveront au Cameroun, d’après un communiqué signé par le ministère de la Santé publique, Manaouda Malachie. Les vaccins sont un don du gouvernement chinois qui permettra au pays d’entamer enfin sa campagne de vaccination après un premier loupé.

Avant de se tourner vers le vaccin chinois, le Cameroun avait opté pour le vaccin suédo-britannique AstraZeneca. Le pays attendait d’ailleurs 1,7 million de doses de ce vaccin le 20 mars dernier grâce au mécanisme Covax, initiative mondiale visant à garantir l’accès aux vaccins pour les pays en voie de développement.

Mais les autorités ont dû revoir leur plan en raison des effets indésirables constatés chez des personnes qui avaient été vaccinées en Occident. Déjà, plus de 500 centres de vaccination ont été mis sur pied à travers le pays.

Ils recevront les vaccins dès leur arrivée et pourront aussitôt procéder aux administrations, selon les orientations du plan de vaccination. Lequel plan indique que le personnel de santé, les personnes âgées ayant des problèmes de santé préexistants, les chauffeurs de transport en commun et les enseignants comme la principale cible.

Le vaccin chinois dont l’efficacité serait de 79%, moins que les 91% revendiqués par Sputnik V russe, a déjà été utilisé dans certains pays du continent, à l’instar des Seychelles, du Niger, de la Guinée équatoriale et du Gabon.

Ces pays l’ont également reçu sous forme de don dans le cadre d’un programme d’aide aux pays en développement. D’après les chiffres actualisés au 8 avril, le Cameroun comptait 61 731 cas confirmés pour 56 926 guérisons et 919 décès. 3886 cas sont actifs parmi lesquels 114 sous oxygène.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.