champs coton
#Actualite #Agriculture #Coton #Economie #Cameroun
Agence Ecofin
29 avril 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 29 Avril 2021 à 10:11

Le coton camerounais maintient son rythme de progression continue sur les dernières saisons et les pays asiatiques confortent leur place de premier débouché de la fibre.

Au cours de la campagne cotonnière 2020-2021, qui s’achève dans les prochains jours, la Société de développement du coton (Sodecoton) devrait afficher une nouvelle production record de 350 000 tonnes, en hausse de plus de 20 000 tonnes par rapport à la campagne précédente (328 000 tonnes), apprend-on de sources internes à l’entreprise.

Comme à l’accoutumée, la majeure partie de la fibre issue de cette production de coton-graine sera exportée vers les pays d’Asie, notamment la Chine qui est depuis de longues années la principale destination du coton camerounais, avec 38% des exportations de ce produit de rente, souffle une source autorisée à la Sodecoton, unité agro-industrielle à capital mixte qui encadre environ 200 000 producteurs dans les régions septentrionales du Cameroun.

D’autres pays tels que le Bangladesh, le Vietnam, ou encore l’Indonésie font aussi partie des importateurs de l’or blanc camerounais, précise Investir au Cameroun. Selon l’Institut national de la statistique (INS), l’empire du Milieu est le principal client du Cameroun depuis quelques années.

En 2019, par exemple, ce pays d’Asie a accueilli 18,4% (22% en 2018) des exportations camerounaises, contre respectivement 12,2% et 11% pour l’Italie et l’Inde, qui complètent le trio des clients du Cameroun.

Cette année-là, détaille l’INS, les produits camerounais exportés vers la Chine étaient essentiellement constitués des huiles brutes de pétrole (56,7%), du gaz naturel liquéfié (23,6%), du bois brut (9,1%), du bois scié (5,2%) et du coton brut (3,4%).

Ces cinq produits représentaient, à eux seuls, révèlent les données de l’INS, 98% des exportations du Cameroun en direction de l’empire du Milieu.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.