signature contrat
#AccordDePaix #Actualite #Economie #SoudanDuSud
Agence Ecofin
14 mai 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Mai 2021 à 10:57

Le 12 septembre 2018, un accord de paix entre l’actuel président Salva Kiir et Riek Machar avait été conclu dans le but de mettre fin à 5 années d’une guerre civile ravageuse. L’un des points centraux de cet accord était la réorganisation du système de gestion bicamérale du Parlement.

Le président sud-soudanais Salva Kiir a procédé à la nomination des membres de l’assemblée nationale législative de transition (TNLA), le 10 mai 2021.

Composé de 550 membres, ce nouveau Parlement s’inscrit dans le cadre de la réalisation de l’accord de paix revitalisé signé en 2018. Le gouvernement de transition dispose de la majorité parlementaire avec 332 membres.

Il est suivi du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-IO) de Riek Machar avec 128 membres, puis de l’Alliance de l’opposition du Soudan du Sud (SSOA) qui compte 50 membres.

Les autres partis politiques seront représentés par 30 représentants et les anciens détenus par 10 membres. Pour rappel, l’accord de paix signé une première fois en 2015 puis revitalisé en septembre 2018 a pour but de mettre fin à la guerre civile qui avait commencé en 2013.

Sa mise en œuvre a démarré le samedi 8 mai 2021, avec l’annonce par le président de la dissolution de l’ancien Parlement et de la refonte du système de gestion du pays dans l’espoir du maintien de la paix.

Notons que l’accord de 2018 prévoit aussi la mise en place du Conseil des Etats qui devrait compter 100 membres au lieu des 50 initialement prévus.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.