sucre
#Actualite #Agrosucrier #Economie #Sucre #VieDesEntreprises #Tanzanie
Agence Ecofin
21 juin 2021 Dernière mise à jour le Lundi 21 Juin 2021 à 11:56

En Tanzanie, la production de sucre n’arrive pas à suivre le rythme de la demande. Alors que la consommation devrait encore s’accroître dans les prochaines années, les projets d’investissements se multiplient pour renforcer l’offre locale.

En Tanzanie, le groupe industriel Bakhresa lancera d’ici juin 2022, la première phase de son projet agrosucrier consistant en l’installation d’une usine (Bagamoyo Sugar) et l’exploitation d’une plantation de canne à sucre.

D’après l’entreprise, les travaux de finalisation des premières lignes de fabrication au niveau de l’unité devraient être terminés d’ici janvier prochain au plus tard.

Cette phase d’un coût total de 100 millions $ lui permettra de produire initialement entre 30 000 tonnes et 35 000 tonnes de sucre et de générer jusqu’à 1 000 emplois.

La compagnie compte réaliser une production expérimentale de sucre avant de démarrer la fabrication commerciale en juin. A pleine capacité, Bagamoyo Sugar produira annuellement 100 000 tonnes de la denrée pour un investissement total de 300 millions $.

Elle sera alimentée par une plantation de canne à sucre de 2 000 hectares. L’annonce de la compagnie intervient après le lancement par Ilovo Sugar Africa de la construction d’une nouvelle usine de production d’une capacité de 271 000 tonnes de sucre.

Elle devrait contribuer à l’objectif d’autosuffisance dans la denrée, fixé par l’exécutif tanzanien pour 2025 avec un volume de 700 000 tonnes de sucre produit à l’échelle nationale.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.