medicament
#Actualite #Economie #Medicaments #Sante #Gabon
Agence Ecofin
19 juillet 2021 Dernière mise à jour le Lundi 19 Juillet 2021 à 11:08

Le Gabon a inauguré en novembre 2020 la plus grande usine de production de médicaments génériques de la Cemac, avec pour principal objectif de renforcer sa souveraineté sanitaire.

L’Office pharmaceutique national distribue les premiers lots de médicaments « made in Gabon ». Il s’agit d’antipaludiques, de vermifuges, de paracétamol, de médicaments contre l’anémie, d’antibiotiques produits par La Santé Pharmaceutique, une unité industrielle implantée dans la zone économique spéciale de Nkok.

Ces produits pharmaceutiques « seront mis à la disposition des dispensaires et des centres médicaux pour pouvoir répondre à la problématique d’accessibilité et de disponibilité de médicaments. C’est un objectif du Plan d’accélération de la transformation », explique le ministre gabonais de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

Les produits reçus par l’Office pharmaceutique national ont subi tous les contrôles nécessaires garantissant leur bonne qualité et permettront de répondre aux besoins sanitaires des populations à travers le pays. « Cette production de l’usine de la Santé Pharmaceutique permettra très rapidement d’atteindre les objectifs de couverture sanitaire universelle », commente le ministre de la Santé.

Le 15 décembre dernier, La Santé Pharmaceutique et le gouvernement gabonais ont signé une convention pour un montant de 2 milliards FCFA, rappelle Le Nouveau Gabon. Cette convention a pour but de rendre disponibles les médicaments produits localement dans les structures sanitaires gabonaises et à moindre coût.

La Santé Pharmaceutique SA est la première usine de fabrication de médicaments au Gabon, inaugurée le 10 novembre dernier par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. Construite sur une superficie de 25 000 m², cette usine a nécessité un investissement de près de 20 milliards FCFA.

En sus du marché local, sa production est destinée à l’ensemble des pays de la sous-région Afrique centrale.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.