Capture décran 2021 01 07 à 11.49.04
#Actualite #Economie #Electricite #Eolien #Kenya
Agence Ecofin
19 juillet 2021 Dernière mise à jour le Lundi 19 Juillet 2021 à 10:58

Au Kenya, les projets mis en œuvre par le gouvernement pour accroître l’accès à l’électricité des populations se poursuivent et l’énergie éolienne joue un rôle crucial dans cet objectif.

BTE Renewables, anciennement Biotherm Energy, a lancé les opérations commerciales du parc éolien de Kipeto. L’installation située dans le comté de Kajiado, à environ 30 km au sud-ouest de Nairobi, a été raccordée au réseau national du Kenya au début de cette année.

Elle a une capacité de 100 MW. BTE qui a développé le projet, a confié la construction du parc à GE Renewable Energy. Ce dernière a fourni et installé 60 turbines éoliennes. L’électricité produite par ces turbines est injectée dans le réseau national kenyan par une ligne de transmission de 220 kV depuis la sous-station d’Isinya. Le projet a nécessité un investissement total de 344 millions $.

Il a été financé par l’Overseas Private Investment Corporation (Opic), devenu la Société américaine de financement du développement international (DFC), avec un prêt de 233 millions $. Le montant restant a été fourni par BTE. Kipeto Energy, la société chargée de développer le projet, a signé un contrat d’achat d’électricité de 20 ans avec la société publique Kenya Power Company (KPLC).

BTE détient 88 % de Kipeto Energy tandis que la société kenyane Craftskills possède le reste. Le parc éolien de Kipeto est la deuxième plus grande installation de ce type en exploitation au Kenya, après le parc éolien de 310,25 MW du lac Turkana. Le troisième parc éolien du Kenya est situé à Ngong, dans le comté de Kajiado, avec une capacité de 25,5 MW.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.