horticulture
#Actualite #Economie #Horticole #Horticulture #Kenya
Agence Ecofin
20 juillet 2021 Dernière mise à jour le Mardi 20 Juillet 2021 à 14:47

Au Kenya, l’horticulture est l’un des principaux piliers de l’économie kenyane. Si elle a porté ces dernières années, la croissance du secteur agricole, la filière traverse depuis janvier, une mauvaise passe.

Au Kenya, l’industrie horticole broie du noir. D’après les données du Directoire de l’horticulture relayées par Businessdailyafrica, les revenus de l’industrie ont chuté de 6,3 milliards de shillings (58 millions $) pour atteindre 77 milliards de shillings (713 millions $) durant le premier semestre de l’année.

Cette baisse, la plus importante enregistrée depuis 5 ans s’explique notamment par le repli des recettes générées par les fleurs coupées et les fruits. Alors que le chiffre d’affaires du segment floricole a baissé de 8 milliards de shillings à 50 milliards de shillings, un recul de 500 millions de shillings a été noté du côté des fruits.

D’après Benjamin Tito, numéro un du directoire, ces deux filières ont vu sur le premier semestre une dégradation de la qualité de leurs expéditions vers l’Union européenne (UE), ce qui a entraîné un repli au niveau des prix d’écoulement.

La tendance est particulièrement préoccupante pour l’avocat, qui est arrivé en tête des interceptions de produits kenyans sur le marché communautaire en raison de la récolte par les producteurs de fruits non matures pour tirer profit de la vigueur de la demande mondiale. Globalement, il faut noter que la filière légumes est la seule qui affiche un bilan positif avec des revenus en hausse de 3 milliards de shillings à 15 milliards de shillings entre janvier et juin.

Au Kenya, l’horticulture fournit 30 % du PIB agricole et fournit des moyens de subsistance à plus de 6 millions de personnes. Les principaux débouchés d’exportation de la filière sont les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Italie, la France et la Belgique.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.