electricité
#Electricite #Energie #Institutions #Botswana
Agence Ecofin
25 août 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 25 Août 2021 à 10:18

Au Botswana, la satisfaction de la demande électrique nationale est l’une des priorités de l’exécutif. Ce dernier compte d’ailleurs s’appuyer sur ses ressources en énergie renouvelable pour devenir autosuffisant d’ici 2027 et si possible exporter son surplus.

Le ministre botswanais des Ressources minérales, des Technologies vertes et de la Sécurité énergétique Lefoko Moagi (photo) a annoncé que le pays prévoit de devenir un exportateur d’électricité d’ici 2027. Il a confié cette information au parlement alors qu’il abordait les mesures prises pour une utilisation optimale des ressources énergétiques propres.

Selon le responsable, le Botswana a lancé un plan de ressources intégrées (IRP) en décembre 2020. Il prévoit d’utiliser ce plan pour répondre à la demande énergétique locale et être en mesure d’exporter le surplus d’électricité. Il s’agit d’une feuille de route sur 20 ans pour la production d’électricité. Elle prend en compte différentes technologies pour la production d’électricité, a précisé le ministre.

Le plan élaboré par les autorités a identifié la mise en œuvre d’au moins deux projets solaires photovoltaïques de 50 MW sur la période allant de 2020 à 2040. Selon le ministre Lefoko Moagi, 12 petits projets solaires photovoltaïques raccordés au réseau dans six régions différentes du pays seront également mis en œuvre sur la même période.

« Dès le début de la période de planification en 2020, le Botswana dépendait des importations d’électricité et je pense que l’augmentation prévue de la production locale à partir de 2024 les réduira considérablement », a-t-il déclaré. Pour le ministre, ces projets permettront au Botswana de diversifier ses portefeuilles de production et d’approvisionnement en énergie en limitant son impact sur le changement climatique.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.